Index du Forum » » Le suivi de vos plans d'entraînement

Auteur

Marathon du lac du Der du 15/06/2014.
marathonman52

Warning: Missing argument 4 for member_qualif(), called in /home/users4/s/solisa/www/prntopic.php on line 146 and defined in /home/users4/s/solisa/www/functions.php on line 390
1260     
 gniaqueur

  Posté : 16-06-2014 17:10

Ca y est, amis passionnés, une fois de plus j'ai franchi la ligne d'arrivée avec cette émotion si particulière, mon fils à mes côtés, comme à BELVES, et ma femme, mon ami venu tout spécialement de loin pour me voir, qui m'attendaient à la ligne d'arrivée.
Et oui, j'ai eu la satisfaction d'atteindre un de mes objectifs (et non des moindres) : passer en dessous de la barre des 4h !

Ma stratégie de course était la suivante :
J'avais pris le camel bag pour ne pas m'arrêter aux ravitos au moins jusqu'à ce qu'il soit vide et ainsi gagner de précieuse minutes.
Tenter de garder une allure constante (autour des 11.3 km/h) pour aller titiller les 3h45 (second objectif de ce marathon).

Météo :
beau temps, températures correctes, pas mal de vent.

Déroulement de la journée :

Je me réveille à 06h pour un petit déj à base du gâteau énergétique habituel et qui m'avait bien réussit pour BELVES.

A 7h30, le stresse monte d'un cran. Mon ami m'amène à MONTIER en DER sur le site de départ. Le coup de feu sera donné à 8h30, cela me laisse encore du temps pour m'échauffer en faisant un petit footing tranquille.

8h15, rassemblement des coureurs sur la ligne, la tension monte d'un cran. Le speaker interview un des 2 kenyans présents sur la course. Ca doit mettre la pression à ceux qui cherchent la première place (ce qui n'est bien sûr pas mon cas !)
Le décompte est lancé avant le coup de canon. Mes objectifs en vue (moins de 4h, 3h45 ...) je suis hyper concentré, plus rien n'existe autour, je suis à fond dans ma course.
5....4......3.....2......1......0.....Je met le cerveau sur off, c'est parti !
On sort de MONTIER, les difficultés commencent. Puis traversée de DROYES puis CHATILLON. Des gens sont là pour nous encourager. C'est à mon kiki que je pense aujourd'hui, qui n'a pas pu passer la ligne d'arrivée à BELVES et qui l'aurait pourtant bien mérité. Je veux lui dédicacer ma course, alors je fais comme lui a fait pour moi sur mon 100 km, je demande aux gens de scander son nom : "allez kiki", et les gens jouent le jeu ! bel hommage pour un accompagnateur hors du commun sans qui je n'aurais jamais pu accomplir cet exploit personnel. Je continue à faire ça tout le long de ce marathon dès que l'occasion se présente.

Je passe le km 10 en 52:50s.

Km 12, on rejoins les berges du lac du DER et le vent nous ralentit pas mal.
Pour autant, la chaleur ne nous assaille pas trop aujourd'hui contrairement à l'année dernière où c'était caniculaire.

Je passe le km 20 en 01:43:56
et le km 21 en 01:49:12

Grâce au camel bag, pas besoin de m'arrêter aux ravitos jusqu'au 25ème, où, du fait de la fatigue physique, je décide de profiter de ce ravitaillement pour faire une courte pause sans excès.
J'ai réussi à maintenir une allure constante au-dessus de mon objectif des 3h45, j'ai même réussi à garder le meneur d'allure en visu tout le long.
Je récupère une bouteille d'eau, je bois un peu, je marche sur 100-200m, et c'est reparti.
Je procède de la même manière aux ravitaillements suivants (30, 35 et 40ème)
Les effets de la proximité du 100 km sûrement ...

Km 30 en 02:40:28s

Et je vois doucement l'objectif 3h45 s'éloigner sur ma montre à chaque km, mais celui de ne pas dépasser les 4h reste réalisable ! Alors je m'accroche ! Je maintien l'allure autour de 11.3 km/h.
Pourtant le dénivelé est loin d'être plat sur ce marathon.

Arrivé au km 40, je vois de loin le portique de l'arrivée juste avant de passer sur la passerelle de 850m qui traverse d'un rive à l'autre du lac.
J'accélère un peu pour gagner quelques secondes, et surmotivé car je sais que je suis attendu à l'arrivée ! Mes fils, ma femme, mon ami ! Et mon objectif à atteindre ! Cette ligne à franchir, cette puce à faire sonner !
Dernier virage, je vois ma femme derrière les barrières et mon fils qui court à mes côtés et qui vient franchir la ligne avec moi !
Dernier bip, je regarde le chrono, il affiche 03h55m59s temps officiel.
J'arrête ma montre, le temps couru est de 10 s de moins, mais le site ne le donnera pas.
Je l'ai fait ! J'ai été en dessous des 4h ! J'ai battu mon temps de Reims !

Certes, un peu déçu de n'avoir pas atteint mon objectif de 3h45, surtout que je l'ai tenu pendant plus de la moitié du parcours, mais tant pis, j'en ai réalisé 1/2 !
Un an après, revenir sur le terrain de mon premier marathon ! En tout cas j'ai passé un super moment, comme chaque course à laquelle j'ai la chance de participer.
Maintenant, il me tarde la suivante ... Un cent ou un marathon ...

21: 1h46'22-16/10/16 (Bourges)
42: 3h55'59"-15/06/14 (der)
6h: 52,245 km (Nevers 2/9/18)
100k Belvès:12h19'41" 16/04/16
24h:66,166 km 07/10/17
« La chute n’est pas un échec. L’échec c’est de rester où on est tombé»



Cet article provient de passioncourseapied.fr

http://www.passioncourseapied.fr/viewtopic.php?topic=16043&forum=95