Chaussez vos Runnings !
 [Flaneur - Connexion]
Sujets
mardi 22 janvier 2019
 Bloc connec

Nom d'utilisateur :


Mot de passe :
 Ephémérides
En ce jour...
1901
Mort de la reine Victoria.
1970
Eugène Ionecso entre à l'Académie française.
1979
Le film "Holocauste" est montré pour la première fois en Allemagne.
2007
Décès de l'abbé Pierre, de son vrai nom Henri Grouès, défenseur des pauvres et fondateur d'Emmaüs.
2019
St Vincent
 Activité du Site

Pages vues depuis 31/07/2006 : 32 370 331

  • Nb. de Membres : 1 517
  • Nb. d'Articles : 431
  • Nb. de Forums : 79
  • Nb. de Sujets : 21
  • Nb. de Critiques : 6

Top 10  Statistiques

27 visiteur(s) et 0 membre(s) en ligne.
| Des Questions? La FAQ | Des Questions? Le Glossaire | Des Questions? Les Forums | Des Questions? Astuce du jour | Tableau des records | Records à l'entraînement



Primo Levi : Mon nom est 174517; nous avons été baptisés et aussi longtemps que nous vivrons, nous porterons cette marque tatouée sur le bras gauche.
MARC78, coureur bigorexique

(1815 mots dans ce texte )  -   lu : 2630 Fois     Page Spéciale pour impression

Nous inaugurons ce jour une nouvelle rubrique : l'interview d'un membre de PCaP. Pour cette première interview, c'est MARC78 qui a bien voulu se prêter au jeu des questions-réponses...

SOLEIA : Marc, depuis combien d'années cours-tu ?

MARC78 : Je cours très « sérieusement » cela fera 9 ans début 2010.

SOLEIA : Qu'est-ce qui fait qu'un beau jour, à 38 ans, tu te sois mis à courir ?

MARC78 : Houlà !!! En fait j’ai couru dans ma « jeunesse » entre 1994 et 1996. 1996, année du 2e et dernier marathon des Hauts de Seine (ça mettait trop le bazar paraît-il !). Puis, en bon papa que je suis, j’ai arrêté pour cause de naissance de mon 2e enfant. Je me suis mis à la musculation très sérieusement mais j’ai eu beaucoup de problèmes nerveux… Euh je ne parle pas de camisole ou de crise de nerfs… mais d’écrasement de nerfs débouchant sur une parésie (juste avant la paralysie), au poignet, cheville, épaule. Du coup je me suis mis à courir pour continuer à faire du sport, sans goût particulier pour la course à pied. Faut dire que j’avais 25 ans de hand-ball niveau national derrière moi, donc le sport, je baigne dedans depuis tout petit déjà !! (5 ans). Avant je courais après un ballon aujourd’hui après le chrono et les kilomètres !

SOLEIA : Quel est ton plus beau souvenir de course à pied à ce jour ?

MARC78 : S’il y a un souvenir qui ressort parmi d’autres, les 100 km de Millau en 2007. Mythique… mon 1er… la seule course que j’ai vraiment préparée avec un plan d’entraînement (si si !!) piqué à B. Heubi sur son site mais… chuuuuut !!

SOLEIA : Et quel est ton pire souvenir ?

MARC78 : Tout récent, les 100 km de Belvès… la 1re fois qu’une envie d’abandonner me traverse l’esprit. J’ai eu tout faux sur toute la ligne… vestimentaire… comportement… Bref on oublie !!!

SOLEIA : Marc, tu te qualifies de "coureur bigorexique"... mais qu'est-ce donc que cette bête-là ? C’est contagieux ?

MARC78 : Ah… la Bigorexie !!! « La bigorexie est une conduite addictive liée au sport. Une personne qui en souffre affirme ne plus pouvoir se passer de sport et se sentir mal si elle est obligée de ne pas pratiquer. »
2 explications : on pourrait l’expliquer de manière chimique : le sport entraîne une libération d’endorphines, source d’un bien-être physique. Dans certains cas apparaît le désir de rechercher sans cesse cette sensation agréable, jusqu’à une tendance compulsive. Une autre origine de la bigorexie est psychologique. Les personnes qui pratiquent le sport de manière addictive pourraient agir ainsi pour augmenter leur estime d’elles-mêmes. Elles peuvent aussi en arriver à cette addiction parce qu’elles comblent un vide affectif par la pratique sportive.
Bon personnellement, en ce qui me concerne, je pencherais pour… un mitigé des 2 explications !!! Paraît que la libération d’endorphine permet de combler et remplacer la libido puisqu’en faisant l’amour on en libère aussi… Mais ne conclus pas que ma boulimie de kilomètres vise à combler… de gros besoins !! lol
Donc pas de risques de contagion sauf si j'arrive à entraîner quelqu'un dans cette boulimie kilométrique !


SOLEIA : Cette boulimie kilométrique te conduit à repousser toujours un peu plus tes limites... Qu'est-ce qui pourrait t'arrêter ?

MARC78 : Une blessure… c’est la seule chose qui pourrait me stopper net !! Et encore, faudrait que ce soit une maousse costaud blessure !!! Je traîne depuis 2 ans (Millau 2007) une inflammation du tendon d’Achille… Je fais avec… Je ne me vois pas arrêter de courir, 3 semaines, 1 mois… une véritable torture. Mais bon je touche du bois… (voilà c’est fait, je joins le geste à la parole, ce n’est pas que je sois superstitieux…) depuis 8 ans que je cours, aucune blessure. Quand j’ai mal, je guéris le mal par le mal et ça passe !! Je suis un peu… maso certainement !

SOLEIA : Quels sont tes projets pour l'année 2010 ?

MARC78 : Je prends les mêmes et je recommence ! Il y a des courses incontournables pour moi, même si je ne suis pas partisan de les refaire 2 fois. L’Eco-Trail de Paris, les 24 h 00 de Villennes, le Grand Raid du Morbihan (après le Raid cette année). Ensuite c’est au feeling… j’ai établi mes week-end pour le 1er semestre 2010 (j’ai mes enfants un week-end sur 2) et chaque week-end de libre, une course, voire 2 si je peux car travaillant le samedi, ce n’est pas toujours possible… Mais une chose est sûre : les 48 h 00 de Royan !! Mon 1er 48 h 00 en octobre 2010 ! Bon ça ce sont mes projets sportifs… Pour le « reste »… trouver une jolie « joggueuse » de mon âge pour partager ma passion !!! lol (enfin pas si lol que ça d’ailleurs !!)

SOLEIA : Y a-t-il une course qui te fasse rêver particulièrement ?

MARC78 : Toutes celles qui me paraissent inaccessibles aujourd’hui et qui j’espère ne le seront plus un jour !! Je pense à la Trans’Aq, la ballade de Riquet, la Diagonale des Fous, la Mil’Kil… Oups… tu as dit une course : la Badwater…

SOLEIA : Ce ne sont que des courses Ultra... Est-ce à dire que tu ne cours plus sur les petites distances ?

MARC78 : Non, je n’abandonne pas les « petites » distances ! Disons que je ne suis pas un fana du fractionné ou de VMA, donc de temps en temps, un 10 km… un semi-marathon, et hop je pousse la « machine » dans ses retranchements, histoire de me faire monter le palpitant en régime et conserver un peu de vitesse quand même. J’arrive encore à descendre sous les 45 mn sur 10 km et sous les 3 h 30 sur marathon, ça me convient bien et ça me suffit !! Et puis les rencontres PCaP se font en majorité sur des distances accessibles à toutes et tous donc pour rien au monde je ne voudrais en louper une quand je peux !!!!

SOLEIA : Si je te dis "fractionné", "VMA", "plan"... Que me réponds-tu ?

MARC78 : Késako ????? Non je plaisante !! Des termes qui ne me sont pas inconnus bien sûr mais que je n’utilise pas au sens « propre » du terme… Le fractionné pour moi, c’est plutôt du Fartlek… Ma VMA, c’est une compétition sur 10 ou 15 km voire semi… Quant aux plans d’entraînement, je n’en ai suivi qu’un seul à la lettre depuis que je cours, comme je l’ai dit plus haut, pour mon 1er 100 km à Millau ! En règle générale, mes entraînements sont du genre… anarchiques et non programmés !! Je pars courir et je ne sais jamais quand je reviens… une petite sortie d’1 h 00 se transforme en 2 h 30 parce que je suis bien… une sortie de 1 h 00 cool en récup d’une compét' se métamorphose en Fartlek d’1 h 30… etc. Pour les 100 km de Royan je suis certes passé à 5-6 entraînements par semaine, en incluant une grande sortie de + 2 h 30 par semaine, le reste c’est au feeling selon l’humeur du moment mais en aucun cas en programmant mes séances à l’avance tant au niveau durée que qualité !! Ca reflète bien ma façon de vivre « au jour le jour »…

SOLEIA : Tu évoques au-dessus les rencontres PCaP... Que t'apportent-elles ?

MARC78 : ENORMEMENT !! La rencontre d’autres passionné(e)s comme moi ! Et le fait que nos rencontres ne se limitent pas à une course mais se prolongent derrière par un pique-nique ou une petite bouffe super sympa ! Aller à la rencontre des autres pour moi qui cours seul depuis 8 ans me permet de « m’ouvrir » un peu et de ne pas rester « un ours mal léché » ou de devenir aigri avant l’âge !! Et puis à mon humble niveau, j’aime donner des conseils et aider les gens et aussi je m’aperçois que j’arrive à convertir (en toute modestie) des PCaPien(ne)s à l’Ultra. Je trouve ça génial… peut être n’auraient-ils pas franchi le pas, comme on me l’a dit tout récemment ! Et puis j’ai toujours refusé de m’inscrire dans un club alors courir pour PCaP, c’est vraiment super ! C’est toujours une grande joie de se retrouver. Je n’oublierai jamais la surprise qu’ils m’ont faite sur les 24 h 00 de Villennes 2009 en restant toute la nuit et en m’accompagnant durant toute la course. J’y ai trouvé des ami(e)s, tous âges confondus, que demander de plus !!???

SOLEIA : On sent le passionné en toi ! Un mot pour conclure ?

MARC78 : Pour conclure, je te remercie toi Soleia, PCaP a été une grande découverte pour moi. C’est une belle famille, terme que je ne reprendrais pas pour d’autres sites amis… Les témoignages de soutiens avant une course et de félicitations après en sont une formidable preuve. J’espère pouvoir courir encore longtemps (V2 –V3 – V4 - …?) avec l’espoir de pouvoir alors monter enfin sur la 1re marche d’un podium quand, en V5, je serai le seul à courir dans cette catégorie !!!! La course à pied est devenue pour moi une philosophie de vie dont je ne pourrais plus me passer !! (Ah la Bigorexie...)

SOLEIA : Merci beaucoup MARC78 d'avoir bien voulu te livrer un peu/beaucoup pour PCaP. Y a-t-il une question que tu aurais voulu que je te pose ?

MARC78 : Une question que j’aurais voulu que tu me poses ??? Et bien… Marc, parlons régime alimentaire… Alors là je t'aurais répondu : STOOOOP, Soleia, je t’arrête tout de suite, aucun régime alimentaire pour moi, j’aime manger de bonnes choses et de… moins bonnes (pour la course à pied j’entends !). Le seul « régime » auquel je m’astreins avant un Ultra, c’est de me gaver de pâtes la semaine qui précède, et pas trop d’abus la veille et l’avant-veille, mais bon j’ai fait des choses que je n’aurais jamais dû faire la veille d’une compét (y’a qu’à lire certains de mes CR comme les 6 h 00 de Loos…), ça c’est tout moi, comme je l’ai dit, je vis « au jour le jour » ma devise ce pourrait être : « Advienne que pourra !!! ».




Retour à la sous-rubrique :

 Autres publications de la sous-rubrique :
HTML généré en: 0.1748 seconde(s)