Chaussez vos Runnings !
 [Flaneur - Connexion]
Sujets
mercredi 20 mars 2019
 Bloc connec

Nom d'utilisateur :


Mot de passe :
 Ephémérides
En ce jour...
1811
Naissance du roi de Rome, l'héritier de Napoléon Ier.
1815
Napoléon arrive en France, c'est le début de l'épopée des Cent jours.
1957
Publication par "L'Express" d'un article relatant pour la première fois les tortures en Algérie.
2003
Les états-unis, alliés à la Grande bretagne et à l'Espagne déclarent la guerre à l'Irak.
2019
St Herbert
 Activité du Site

Pages vues depuis 31/07/2006 : 32 785 580

  • Nb. de Membres : 1 520
  • Nb. d'Articles : 431
  • Nb. de Forums : 79
  • Nb. de Sujets : 21
  • Nb. de Critiques : 6

Top 10  Statistiques

24 visiteur(s) et 0 membre(s) en ligne.
| Des Questions? La FAQ | Des Questions? Le Glossaire | Des Questions? Les Forums | Des Questions? Astuce du jour | Tableau des records | Records à l'entraînement



Beaumarchais, Le Barbier de Séville : Quand on cède à la peur du mal, on ressent déjà le mal de la peur.
Riri17 : néo-marathonienne sereine

(2018 mots dans ce texte )  -   lu : 1422 Fois     Page Spéciale pour impression

SOLEIA : Bonjour riri17. Nous sommes à J - 3 avant ton premier marathon (ndlr : Marathon du Cognac). Comment te sens-tu ?

RIRI17 : Bonjour Soleia, Merci pour cet honneur !
A 3 jours du premier marathon de ma vie, je te dirais que j'ai les chocottes !! Je sais que ce n'est pas bien mais je me mets une pression énorme. J'ai parlé de ce projet fou à pas mal de personnes et maintenant j'ai peur de ne pas y arriver jusqu'au bout et de devoir expliquer un échec à longueur de journée pendant les 15 prochains jours...
Alors que cette dernière semaine devrait être consacrée au repos, je dors très mal d'autant plus que je traîne un rhume depuis une dizaine de jours et que la nuit je me lève 3 ou 4 fois à cause de quintes de toux... Je prends du sirop, et d'autres médicaments prescris par le médecin, et ça me mécontente car j'ai l'impression d'empoisonner mon corps alors qu'il devrait être le plus sain possible... Paradoxalement, je reste persuadée qu'une fois le marathon terminé, je ne tousserai plus. Il doit y avoir une part "psychologique" dans ce rhume qui traîne, et j'ai déjà été malade avant d'autres "grands" évènements stressants, et puis en pleine forme une fois le truc passé ! Mais disons que c'est un souci de plus. Bon, j'ai suivi scrupuleusement le plan d'entraînement de JOGGING avec quelques variantes (j'avoue, j'ai couru 2 semis, et un trail de 22 km en relais avec Eric92, choses qui n'étaient pas incluses dans le plan) et je n'ai loupé que 2 séances l'avant-dernière et la dernière semaine (des séances d'entretien).
J'ai bien aimé suivre ce plan, mais j'ai hâte de courir à nouveau librement, quand je veux et comme je veux.


SOLEIA : Est-ce que tu avais imaginé, à tes débuts de course à pied, que tu prendrais un jour le départ d'un marathon ?

RIRI17 : Je l'ai imaginé très vite. J'ai commencé à courir de temps en temps en fin d'année 2006, puis "sérieusement" au printemps 2007 après avoir eu connaissance de la course féminine "La Bordelaise", à laquelle j'ai eu l'ambition de m'inscrire. J'y suis allée toute seule, comme une grande, sans rien connaître du monde de la course à pied... et j'ai adoré !!! C'est là, en septembre 2007, après avoir couru les 8 km de La Bordelaise, que je me suis dit qu'un marathon pourrait être envisageable. Et lorsque j'ai rejoint le club d'athlétisme local en novembre 2007, je leur ai de suite annoncé la couleur : mon souhait de courir un marathon dans les 2 ans à venir.
Et on y est !

(... le marathon se court... et nous retrouvons Riri17 à nouveau...)



SOLEIA : Reprenons, si tu le veux bien, notre échange. Alors voilà, ce marathon, tu l'as couru D'ici à la publication de cet article, tu auras sans doute mis ton CR en ligne mais, à chaud, peux-tu me donner tes impressions ?

RIRI17 : Mon impression première est la joie d'y être arrivée et d'avoir bien terminé cette épreuve. Tout compte fait, je n'ai pas trouvé que c'était quelque chose d'insurmontable. Avec un bon entraînement et l'envie de le faire, on peut y arriver. Que de stress pour rien finalement, je n'aurais pas dû prendre en trop grande considération les craintes des personnes non-coureuses qui m'avaient prédit de si grandes souffrances... Alors je suis très contente de m'être accrochée à mon désir de courir un marathon et, en plus, de l'avoir bien vécu, d'y avoir pris énormément de plaisir !!!

SOLEIA : Je suppose que tu ne vas pas t'arrêter en si bon chemin As-tu déjà songé au(x) prochain(s) ?

RIRI17 : Exactement. Je compte m'inscrire au marathon du Médoc, sans aucune hésitation désormais. Et puis je regarde déjà pour un marathon au printemps. La Route du Louvre (Nord) me tente, ainsi que le Marathon de l'Huître à Gujan-Mestras en Gironde.

SOLEIA : Des futures rencontres PcapPassion Course A Pied en perspective Quel rôle le site joue-t-il vis-à-vis de ta pratique de la course à pied ?

RIRI17 : Le site m'a permis de me rendre compte que je n'étais pas toute seule à être passionnée de course à pied sans être obnubilée par la performance. Dans ma famille et parmi mes amis, personne ne court et le club d'athlétisme que j'ai rejoint est plutôt composé d'"obsédés du chrono". Moi j'aime courir pour le plaisir, quitte à courir moins vite si je papote avec quelqu'un de sympathique. Et PcapPassion Course A Pied m'a permis de rencontrer des coureurs qui partagent cette vision conviviale de notre sport préféré. C'est toujours avec plaisir que je m'inscris à une course à laquelle un autre membre participe, car ces rencontres sont toujours agréables.

SOLEIA : Quels sont tes prochains objectifs ?

RIRI17 : Je compte participer à la course des Anonymes à Talence (33), le 27 novembre. Il s'agit d'une course en relais, sur un circuit de 1,8 km à faire 10 fois par équipe de 3 à 4 coureurs. Les bénéfices vont aux Restos du cœur. Éric92 y sera aussi. Je compte m'y amuser, en faisant une bonne action. Ensuite, je pense participer à 1 ou 2 cross, puis courir la corrida de Capelle-les-Boulogne, dans ma région d'origine, le Nord. Là, il est prévu que je rencontre Bibendum et Stefasn... Ensuite, en janvier, petite pause, puis début février le Trail du Grand Brassac et la ronde des petites courses que j'affectionne reprendra avec le printemps !!!

SOLEIA : "plaisir", "liberté de courir" semblent être des mots importants pour toi. Et le chrono dans tout ça ?

RIRI17 : Oui, évidemment, le chrono a une place aussi. Quand je réussis à finir une épreuve déjà courue en moins de temps que la fois précédente, je bondis de joie ! Et quand le chrono est pire, je boude pendant une semaine. Mais bon, j'ai l'impression que ne viser que des chronos toujours meilleurs n'est pas ma motivation pour m'inscrire à une course. J'aimerais bien pourtant descendre à moins de 50 mn sur 10 km, mais je ne fais absolument rien pour !!!

SOLEIA : Justement... comment concilies-tu vie familiale, vie professionnelle, vie sportive... ?

RIRI17 : Le fait d'être institutrice me laisse les mercredis, samedis et dimanches libres de contraintes horaires (en plus des vacances, eh oui !). Le mercredi, je cours pendant que mon fils a son entraînement de foot. Le samedi et le dimanche, le papa est là donc je n'ai pas trop de problèmes pour aller courir. Bon, monsieur fait souvent la tête... Mais lui fait de la moto, donc c'est chacun son tour pour nos loisirs respectifs.
J'ai aussi la chance d'avoir mes beaux-parents à 5 km de mon domicile. Ils sont venus s'installer là à leur retraite. Donc, dès que j'ai besoin de quelqu'un pour garder mon fils parce que je veux ou dois courir, je peux le leur confier sans problème.
Cela n'a pourtant pas été évident au début car mon mari est souvent en déplacement la semaine et il voyait d'un mauvais œil que je m'absente une demie-journée pour aller participer à une course le week-end alors qu'il est présent ; d'autant plus qu'il n'aime pas du tout le sport. Et c'était dur pour moi de ne sentir aucun encouragement de sa part, aucune compréhension vis à vis du plaisir que je ressens à courir et à rencontrer des gens qui partagent ma passion... Petit à petit, il a vu que je m'accrochais et il a accepté de venir me voir cet été (pour que notre garçon participe lui aussi à une course, la bonne excuse !!), et puis pour mon 1er marathon. Il m'a dit qu'il viendrait me voir à l'arrivée d'autres marathons, donc ça s'arrange !!


SOLEIA : En effet ... Te vois-tu un jour sur un Ultra ?

RIRI17 : Oui, sans hésitation. Je suis bien arrivée au bout de 42,195 km, et même si j'étais contente d'en voir le bout, je suis persuadée que s'il y en avait eu 8 de plus, je les aurais faits !!! Bien sûr, il me faudra une préparation soignée et intense, mais je pense être faite davantage pour courir longtemps que pour courir vite. Des épreuves comme la Transaq' ou le grand Trail du Nord me tentent beaucoup. Dans quelques années, pourquoi pas... Cependant, il faut que le contexte soit intéressant. Courir pendant 24 ou 48 h autour d'une piste d'athlétisme ou sur un circuit en boucle ne m'intéresse absolument pas !

SOLEIA : Une bonne fée t'accorde un voeu lié à la course à pied Que lui demandes-tu ?

RIRI17 : Je lui demande de pouvoir courir jusqu'à mes 80 ans sans souffrir de blessures.

SOLEIA : Tes élèves savent-ils que leur institutrice court ? Est-ce que cela a changé leur regard sur toi ?

RIRI17 : J'en ai parlé à quelques uns, mais ils ont du mal à se représenter ce que cela peut être de courir sur une distance ou une durée. Beaucoup d'entre eux sont effectivement en fauteuil roulant et ne "réalisent" pas ce que cela peut être de courir. La distance en km et le temps sur la durée sont des notions difficilement maîtrisables pour eux. Ils savent que c'est une activité qui me procure beaucoup de plaisir mais qu'ils ne peuvent pas investir ; donc ils me demandent le lundi si j'ai bien couru durant le week-end, et si je réponds que oui, ils sont contents. Si je réponds que non, ils essaient de comprendre pourquoi et me disent que je ferai mieux la prochaine fois !! Ce sont des gamins extraordinaires !!!

SOLEIA : Si tu pouvais retourner en arrière, que changerais-tu à ta pratique de la course à pied ?

RIRI17 : Déjà, j'aurais commencé plus tôt !
Mais surtout, j'y serais allée plus progressivement, car mes débuts ont été fastidieux parce que je voulais en faire trop et j'avais toujours des petits bobos ça et là qui m'empêchaient de progresser de façon linéaire.
Et puis, j'aurais insisté auprès de mon mari pour qu'il courre avec moi. Au début, il m'a accompagnée faire quelques footings, puis il a laissé tomber quelques mois, et quand il m'a à nouveau accompagnée, il n'arrivait plus à me suivre, car moi, j'avais progressé et lui était revenu à zéro. De ce jour, il n'est plus jamais revenu


SOLEIA : Tu pourras bientôt entraîner ton garçon  

RIRI17 : Ah, mais il a déjà quelques petites courses à son palmarès ! Il a même fini 1er d'un cross USEP organisé par les écoles du canton, il y a 2 ans ! Il aime beaucoup courir et attend avec impatience de pouvoir participer à quelques cross cet hiver. Toutefois, son sport préféré demeure le foot, qu'il pratique aussi.

SOLEIA : Je te laisse le mot de la fin pour conclure

RIRI17 : Le mot de la fin...
Je souhaite remercier tous les PCaPiens qui m'ont soutenue dans ma préparation marathon. Sans ce soutien, j'aurais certainement trop douté pour oser me lancer. Et puis toi, Soleia, je te remercie de porter un site aussi vivant, aussi convivial, où chaque coureur, du débutant à l'ultra-fondeur confirmé, trouve sa place avec bonheur.

SOLEIA : Merci riri17 pour ta disponibilité et ta gentillesse 
 



Retour à la sous-rubrique :

 Autres publications de la sous-rubrique :
HTML généré en: 0.226 seconde(s)