Chaussez vos Runnings !
 [Flaneur - Connexion]
Sujets
dimanche 19 mai 2019
 Bloc connec

Nom d'utilisateur :


Mot de passe :
 Ephémérides
En ce jour...
1890
Naissance d' Ho Chi Minh, de son vrai nom Nguyen Tat Thanh
1906
Inauguration du tunnel du Simplon entre la Suisse et l'Italie.
1974
Valéry Giscard d'Estaing élu président de la République française.
1976
Inauguration du loto national au théâtre de l'Empire.
2019
St Yves Yvonne
 Activité du Site

Pages vues depuis 31/07/2006 : 33 105 541

  • Nb. de Membres : 1 523
  • Nb. d'Articles : 431
  • Nb. de Forums : 79
  • Nb. de Sujets : 21
  • Nb. de Critiques : 6

Top 10  Statistiques

8 visiteur(s) et 0 membre(s) en ligne.
| Des Questions? La FAQ | Des Questions? Le Glossaire | Des Questions? Les Forums | Des Questions? Astuce du jour | Tableau des records | Records à l'entraînement



Hâfiz : J'ai bien peur que les saints qu'on voit se moquer des ivrognes n'aillent porter un jour leurs prières au cabaret.
Modéré par : soleia giamdoc pgaz Petitrenardbleu 
Index du Forum » » Votre état d'esprit... Courir avec le mental » » Course à pied et vanité...
AuteurCourse à pied et vanité...
soleia
45865       
 éclaireur
 Coureuse

soleia
  Posté : 20-12-2006 13:14

Le coureur est-il tellement obnubilé par ses entraînements, ses courses, la recherche de la performance, la recherche du palmarès, les limites à repousser sans cesse, etc. qu'il en finit par devenir aveugle et sourd à ce/ceux qui l'entoure(nt) ?

Je ne parle pas ici de risque de blessure physique pour le coureur. Je parle de méfaits/douleurs/souffrances que l'on inflige à ceux qui font partie de votre vie.

Si courir est un plaisir avant tout, quand est-ce que tout bascule ? Quand cette joie partagée de fouler les chemins devient-elle égoïsme à fouler le bitume dans une foule anonyme ?

Si l'on doit courir parce que c'est inscrit sur un planning, parce que les autres pourraient penser que l'on se "défile" si l'on n'y va pas... est-ce encore courir par plaisir ?

Je veux courir mais pas à tout prix...

---------------
Un héros, c'est celui qui fait ce qu'il peut. Les autres ne le font pas.
(Romain Rolland)

  Profil  
CLO
5391     
 gniaqueur
 Coureuse

CLO
  Posté : 20-12-2006 16:23

C'est vrai que la course à pieds a ses exigences, sa discipline et vu le nombre de séances d'entrainement joue sur notre environnement ! Pour l'instant, c'est la CAP qui m'appporte beaucoup et même mon équilibre psychologique ! Niveau boulot, c'est vrai que j'ai fait un sacrifice (être à mi-temps) ! Donc tant que tout colle ça va, mais je sais aussi parfaitement qu'une telle implication comporte des risques !

  Profil  E-mail  
[mod_cnil1]
0  
 

[mod_cnil1]
  Posté : 21-12-2006 08:31

Je cours 25 à 40 min 2 à 3 fois par semaine, la course à pied m'aide à récupérer : j'ai un travail plutôt stressant. Donc je serai sans doute plus irritable si je ne ferai pas de sport !

  Profil  
CLO
5391     
 gniaqueur
 Coureuse

CLO
  Posté : 21-12-2006 21:14

Citation : Tom-Tom 

Je cours 25 à 40 min 2 à 3 fois par semaine, la course à pied m'aide à récupérer : j'ai un travail plutôt stressant. Donc je serai sans doute plus irritable si je ne ferai pas de sport ! 


Ha là, cela est aussi une des raisons pour laquelle je cours : cela calme les nerfs et le stress ! il y en a qui fume, boit (voire se drogue) mais là, je cours (avant c'était le vélo) ! Un vrai calmant naturel avec pleins de bienfaits ! Soit, on peut rencontrer des problèmes, des contraintes, voire des opposés à de tels investissements, mais ce qui compte est l'équilibre que la CAP nous apporte !! Ce n'est aps de l'égoisme, c'est juste une manière de vie/vivre dont je ne peux plus me passer !!

  Profil  E-mail  
[mod_cnil1]
0  
 

[mod_cnil1]
  Posté : 26-12-2006 12:17

De temps à autres je préfere une bonne rando plus de 20 km et plus 800 m de dénivelé quand il fait beau à la CAP par temps gris !!

  Profil  
TontonSam
229    
 galopeur
 Coureur

TontonSam
  Posté : 05-01-2007 10:52

Quel plaisir de courir et de randonner! Pour ma part, la cap c'est "à moi"... Le moment où on est seul avec soi-même. Ce n'est pas une déclaration d'associabilité, mais se retrouver seul et courir: c'est une soupape de décharge. De toute façon, personne ne veut plus courir avec moi, il parait que je parle trop! (cf: ma soeur) et que ce soit ma cop's ou mes collègues, courir "ça sert à rien!"
Par contre , si courir est mon "plaisir solitaire", la rando je l'apprécie en compagnie de ma cop's et de mes amis.
Courir pour mon plaisir... à chacun ses priorités! le tout est d'être ok avec soi et d'assumer.

  Profil  
FREDDY73
41   
 glandeur
 Coureur

FREDDY73
  Posté : 05-01-2007 11:14

Salut tontonsam, si je peux me permettre un conseil , mets toi au trail ça te fera du bien et tu verras que tu cours pour ton bien être et dans une ambiance merveilleuse en total harmonie avec la nature et tu pourras continuer à parler autant que tu veux.
A+

FREDDY73

  Profil  
steph82
874    
 meneur
 Coureur

steph82
  Posté : 05-01-2007 11:46

Joli débat lancé Soléia!
Un sujet qui mériterait une disserte de quelques pages minimun....mais bon je vais me contenter court.

Je vis avec ma tendre depuis 8 ans(ce 30 mars pour etre éxact ) et j'ai un magnifique garçon qui va sur 4 ans(le 22/06):que du bonheur..

En fait j'ai toujours fait en sorte de communier la vie de famille avec mon sport(découvert grace à une association en 1998),par exemple.

J'essaie d'aller m'entrainer le midi pour pallier l'absence de ma femme qui travaille et mon fils à la cantine),cela me permet d' aller chercher mon fils à l'école en fin de journée et profiter pleinement du temps restant en famille.
Ensuite cette rencontre de cette asso puis ce club(les tortues du SAtuc) nous a permis de rencontrer des gens formidables avec qui on partage des sorties diverses.(séjour au vieux Boucau,etc..)
Coté compétition,dans la mesure du possible on essaie d'y aller en famille pour savourer pleinement le coin où j'ai désiré m'aventurer!
Par exemple,j'ai fait le 5km de Ramonville le 17/12/06 ,nous étions 25 tortues du SATUC,ce qui reflète l'excellent état d'esprit qui y règne!
Autres exemples quand tu fais des relais aussi sur deux jours comme la balade du riquet(3 fois)tu y vas avant pour passer du bon temps autour d'une table à traiteaux,apéro,charcuterie,taboulé et une bonne dose de délires...)
C'est pour cela que ce sport m'a(nous aussi)permis découvrir des gens,des destinations,créer des liens forts,à chaque sortie de course C'est donc meme pas un simple plaisir,c'est un épanouissement de partage à chaque aventure en groupe et/ou en famille.

voilà voilou,si c'est confus n'hésitez pas!

steph.


"La vie ressemble à un conte ; ce qui importe, ce n'est pas sa longueur, mais sa valeur."
www.cabirac.org


  Profil  www    
patou
39   
 glandeur
 Coureur

patou
  Posté : 22-10-2009 19:52

en fait c'est une véritable drogue!Ce besoin de souffrir physiquement conditionne tout mon mental et ma relation avec les autres.Donc c'est mieux pour ma vie si je m'entraine.

  Profil  
zebra
12299      
 propulseur
 Coureuse

zebra
  Posté : 22-10-2009 21:03

ça sent le coup de calgon ce vieux post ressurgi...
que dire d'une mère qui sacrifie tout à ses enfants, à son époux? que ce soit temps libre, loisirs et compagnie? rien!
il n'y a rien à dire!
je crois que chacun à droit à sa part de satisfaction dans la vie et s'y courir en est une, vaincre la maladie, le temps, un chronomètre ou simplement repousser ses propres limites est un moyen d'être heureux, alors je dis OUI!
non, je le CRIE!!!! OOOUUUIII!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!
nous ne sommes pas des professionnels!
nous courrons tous plus ou moins en amateur, sauf peut être ceux qui sont en club à fond... nous voulons faire de notre mieux car nous aimons la course à pied! et l'esprit sportif qui nous entoure (même si certains sentent sous les bras ou reniflent des baskets!!!!! )
et voila tout!
quand à tous sacrifier, je ne crois pas que le problême se pose vraiment!
soleia, tu as raté nombre d'entrainements pour t'occuper de tes filles, de la chorale, de nous tous et de ce site! et nosu en sommes tous au même point!
celui qui en fait trop passe à côté de la vie mais cela ne concerne pas que le sport mais toutes les passions dévorantes qui peuvent exister!
alors voilà... juste équilibre? qui est à même de le trouver?
je crois que nous courrons tous après quelque chose... et cette chose c'est juste un peu de bonheur!

  Profil  
herve54
710    
 meneur
 Coureur

herve54
  Posté : 22-10-2009 21:37

c'est sur qu'il y a un équilibre à trouver.
pour ma part, j'ai fixé des limites: maxi deux grosses courses par an et trois entrainements hebdo.
le mardi, je dépose mon fils au karaté et je cours pendant sa scéance, le vendredi, je l'emmène à la piscine et je nage(si on peux dire) en même temps, le dimanche: sortie vélo ou cap ou course.
concillier sa vie de famille et courir, c'est mieux que gagner 1 mn sur dix km.

  Profil  
tayral
6256     
 gniaqueur
 Coureur

tayral
  Posté : 22-10-2009 22:13

Bon moi je suis célibataire, donc j'ai moins de contraintes, il faut juste que je sois en forme pour aller bosser quand même...
Donc je ne dépasse pas 4 entrainements par semaine.

Sinon ça fait bientôt 2 semaines que je n'ai pas couru, et moralement, ça va pas terrible, y a surement un lien !
Je me sent vidé...

  Profil  
Laurent35
5364     
 gniaqueur
 Coureur

Laurent35
  Posté : 23-10-2009 05:43

Un petit up en passant.

Pourquoi je cours ? Pour m'accorder des moments de liberté, m'extraire du fauteuil dans lequel je suis assis pendant de nombreuses heures 6 jours sur 7, reprendre contact avec la réalité pour ne pas péter les plombs (toute la journée, je bosse sur Internet pour des clients virtuels), rencontrer des gens, partager de bons moments avec les copains, me lancer quelques défis et être heureux.

Je cours de 4 à 7 fois la semaine.

Ma petite famille ne souffre pas de mes entraînements.

En fait, je bosse chez moi. Si je ne sors pas, ma femme et mes enfants m'ont sur le dos toute la journée.

Quand je vais courir, ça leur fait des vacances !

Je m'arrange pour sortir à des heures qui ne sont pas incompatibles avec la vie de famille et ses obligations (conduire les enfants aux "activités", vérifier les devoirs, faire les courses, etc.). Pendant les prépas marathon, je cours généralement tous les matins du lundi au dimanche.

Ma femme râle car j'ai tendance à laisser traîner mes magazines de course à pied un peu partout, parce que je ne jette jamais mes runnings usagées qui encombrent un coin du garage et parce que mes tee-shirts trempés sèchent étendus au bout de la baignoire. Ca fait désordre. Je suis bordélique. Alors, je range jusqu'à la fois suivante.

Quand je ne cours pas pendant quelques jours, ma femme et mes enfants m'interrogent : "Ca va ? Tu devrais courir... Ca te ferait du bien... Il n'y pas de courses en ce moment ?". Ca me booste ! Le lendemain, c'est reparti.

Je ne suis pas drogué de course à pied. Si je ne cours pas, je peux toujours aller peindre avec des copains, transpirer au club de "gymnastique féminine" (c'est la mention écrite sur ma carte de membre ), faire du vélo, lire ou... buller.

Vous l'avez compris. Je me fixe des objectifs mais le chrono n'est pas (vraiment) important pour moi. Il y a des jours avec et des jours sans. Je préfère les jours avec.

  Profil    
eric92
12421      
 propulseur
 Coureur

eric92
  Posté : 23-10-2009 07:37

Moi je me mets aussi des limites :
1 course par mois parfois 2 (pas plus),
3 entrainements par semaines (peut être 4 en prépa spécifique) avec une sortie longue le samedi quand mon ainée se trouve dans son club d'équitation.
je la dépose, je cours, je la retrouve à la fin de son cours et on repart ensemble à la maison.

le reste de la semaine c'est le soir en rentrant du boulot ou aprés le repas.
Il faut effectivement trouver le bon équilibre entre passion vie famillialle et travail.

Parfois je culpabilise car j'ai l'impression de laisser tous ma petite famille bien seule...
Mais visiblement eux ils ne trouvent pas

Eric92

  Profil  www  
bibendum
3481     
 gniaqueur
 Coureur

bibendum
  Posté : 24-10-2009 00:23

pour ma part,j'essai de ne pas denigrer ma famille pour la cap.je cour souvent le matin et parfois le soir vers 18H! ma femme rale de temps a autre mais bon seulement quand j'en fais trop ou quand egalement je laisse trainer mes magazines ou mes baskets aussi lorsque je rentre d'entrainement et que je suis plein de sueur, LA ELLE RALE!
en conclusion ma famille avant,surtout les enfants et je m'arrange pour passer du temps avec eux!

bibendum, rien ne sert de courir,il faut partir à point !
10km:36mn29s en 2008 à vittel.
semi en 1h22mn03s le 22 mars 2009.
marathon en 3h03mn53s le 10/10/2010 à dunkerque.
leblanc13@skyblog.fr

  Profil  
MARC78
12352      
 propulseur
 Coureur

MARC78
  Posté : 24-10-2009 10:34

De la part d'un vieux célibataire ...
Oui je ne cache pas que la course à pied conditionne ma vie perso ...
Je fais les week-end avec mes enfants en fonction des "grandes" courses auxquelles je veux participer ... certes toujours un week sur 2 ... mais c'est parfois dur d'accorder tout cela ...
Je refuse très souvent des invitations le samedi soir ou dimanche midi car j'ai une course le week.
Idem en semaine, où je suis souvent invité à manger, et comme je coure le soir, et que je ne suis pas dispo avant 20h30-21h00 et bien je décline ...
Oui la course à pied conditionne ma vie ... c'est un choix ... mais c'est plus facile pour moi qui suit seul.
Je vis pour la course à pied et mon goût de l'effort, et cette envie d'aller toujours plus loin ... goût et passion que ne partage pas la plupart de mes ami(e)s très proches, à l'exception de 2 ou 3 (qui d'ailleurs m'accompagnent sans pour autant, d'ailleurs, aimer la course à pied ...).
J'ai parfois l'impression de m'enfermer dans mon petit monde, et de m'exclure totalement ... ça me pèse souvent mais le plaisir que je ressens en courant m'aide à passer outre et pire ... me conforte dans cette attitude.
Certainement que plus tard, quand je n'aurais plus l'age ni la force de courir, je regarderais mes "books" sur mes course, mes vieilles running en me disant que je suis passé à côté de beaucoup de choses, et de pas mal de plaisirs de la vie ... mais aujourd'hui mon plaisir est dans la course à pied alors, j'essaye de ne pas me poser trop de questions, même si celle de la solitude engendrée par mon goût de l'effort et du dépassement de soi, revient régulièrement à mon esprit ...



10km: 44'23"(2011) - Semi-marathon: 1h40'38"(2011) - Marathon: 3h27'07"(2008) - 6H: 63,936km - 12H: 107,136km - 24H: 189,216km(en 2008 pour les 3) - 100km: 10h33'05"(2009)

Message édité par : MARC78 / 24-10-2009 10:36


  Profil  E-mail  www    
Florent
257    
 galopeur
 Coureur

Florent
  Posté : 24-10-2009 11:02

Marc.... la seule chose à coté de la quelle il ne faut pas passer c'est ses enfants. et ça tu l'a compris.... le reste..... hein.....

  Profil  
MARC78
12352      
 propulseur
 Coureur

MARC78
  Posté : 24-10-2009 11:32

C'est vrai Florent !
D'ailleurs en vacances avec eux, en été, je me lève tous les matins à 6h30 pour aller courir avant qu'ils se lèvent ... Idem le dimanche quand je les ai le week et qu'une prépa pour une course "m'oblige" à courir aussi le dimanche matin ...
Mais jamais de course quand je les ai en week-end ... sauf très exceptionnellement, et des courses qui sont à 5mn de chez moi ...



10km: 44'23"(2011) - Semi-marathon: 1h40'38"(2011) - Marathon: 3h27'07"(2008) - 6H: 63,936km - 12H: 107,136km - 24H: 189,216km(en 2008 pour les 3) - 100km: 10h33'05"(2009)

  Profil  E-mail  www    
Sauter à :
HTML généré en: 0.5455 seconde(s)