Chaussez vos Runnings !
 [Flaneur - Connexion]
Sujets
mardi 07 avril 2020
 Bloc connec

Nom d'utilisateur :


Mot de passe :
 Ephémérides
En ce jour...
1915
Naissance de la chanteuse de blues Billie Holiday.
1939
L'armée italienne pénètre en Albanie.
1947
Mort du constructeur d'automobiles américain Henry Ford.
2019
St Jean-Baptiste De la Salle
 Activité du Site

Pages vues depuis 31/07/2006 : 35 705 825

  • Nb. de Membres : 1 523
  • Nb. d'Articles : 431
  • Nb. de Forums : 79
  • Nb. de Sujets : 21
  • Nb. de Critiques : 6

Top 10  Statistiques

8 visiteur(s) et 0 membre(s) en ligne.
| Des Questions? La FAQ | Des Questions? Le Glossaire | Des Questions? Les Forums | Des Questions? Astuce du jour | Tableau des records | Records à l'entraînement



Nicolas Boileau, Epîres : L'ignorance vaut mieux qu'un savoir affecté.
Modéré par : soleia giamdoc pgaz Petitrenardbleu 
Index du Forum » » CR de courses sur route » » 24 heures de Villennes – Edition des 22 et 23/05/2010 (version RonaldTintin)
Auteur24 heures de Villennes – Edition des 22 et 23/05/2010 (version RonaldTintin)
RonaldTintin
67   
 trotteur
 Coureur

RonaldTintin
  Posté : 31-05-2010 09:39

Pcap
-: CR de Course :-
 
Nom de la course24 heures de Villennes – Edition des 22 et 23/05/2010 (version RonaldTintin)
Type de course-: Course sur route  
Objectif -: Atteint 
Déjà courue -: Oui  
Parité respectée -: Oui  
Bref résumé de la course.
Taper ici votre bref résumé,

puis valider.

Pour saisir votre CR en entier,

répondre de suite à votre résumé.
Aucune image ne doit être insérée
dans ce bref résumé !!!
Organisation vraiment top et une ambiance géniale !!! 
Inclure la signaturetrue 
..::..


Les aventures de l'écrivain coueur continuent en 2010 avec plus de plaisir !!!
http://www.ronaldtintin.com

Message édité par : soleia / 31-05-2010 15:23


  Profil  www  
RonaldTintin
67   
 trotteur
 Coureur

RonaldTintin
  Posté : 31-05-2010 09:44

Pour une fois que je ne pense à ma retraite de la course à pied, je partage avec vous le récit de mes 24h de Villennes Sur Seine qui ont été ma plus longue et belle sortie longue depuis que je cours. C’était très reposant !!!






Samedi 23 mai 2010





Bon, j’avoue que j’ai encore marché beaucoup et que je suis resté trop souvent au ravitaillement. Bah oui, faut bien aussi que je me repose et que je mange parce que c’est très long un 24h à tourner en rond ! Pour l’instant, je ne peux pas courir longtemps sans consommer des plats consistants car je dépense beaucoup de calories en courant. Aie !





J’ai bien aimé les 24h de Villennes Sur Seine pour le professionnalisme et la convivialité du couple Jean Luc Garcia et Nadine Weiss.





Ayant dormi 4 h, je me suis réveillé vers 6h du matin pour vérifier mon sac pour les 24h de Villennes Sur Seine. Pour une simple course, c’était comme si j’allais partir pour un long voyage en prenant des choses qui ne me serviront à rien. Mieux vaux être tout de même prudent !





Vers 8h30, j’ai mis mon costume avec mon beau chapeau que j’adore et ma veste !!! Cela me rappelle Les MISS MARATHONS DE PARIS route du Moulin Rouge et me permet aussi d’avoir toujours en pensée ma jeune styliste préférée. C’est sûr que je préfère le côté animation que l’action de courir. Chasse le naturel, il remonte toujours à la surface...





J’ai vérifié si j’avais bien sur moi une photo de celle qui a réussi à me rendre plus appliqué pendant les courses. Mais bon, elle est grave exigeante même si cela ne va pas me tuer. Sur ce coup, je me suis fait avoir même si c’est pour mon bien comme elle le dit si bien. Aie !

Pas étonnant que tout d’un coup je m’applique pour avoir la paix !!!





C’est donc très bien les 24h de Villennes Sur Seine parce que le parcours n’était pas plat, mais bon tout est relatif !!! Cela m’a forcé à modifier la stratégie jusqu’à uniquement courir dans la descente et marcher dans la montée. En réalité, j’ai tout modifié parce que la forte chaleur m’a embêté. C’était la bonne excuse pour courir en prenant tout mon temps pour papoter et m’arrêter au ravitaillement !!! Toutes les excuses sont bonnes pour que je me repose même si cela ne marche plus trop. Aie !





Pour les 24h de Villennes Sur Seine, je voulais faire cette épreuve pour voir où j’en étais au niveau de l’endurance et surtout voir si j’avais moins mal aux genoux quand je courais longtemps sur la route.





Là, j’ai couru juste pour le plaisir de courir. Je n’ai pas cherché à connaître le nombre de kilomètres parcourus et mon classement pendant la course. J’ai essayé de courir en étant moi-même, en évitant de ne pas être trop déconcentré par cette ambiance qui était géniale !!!





Ces 24h de Villennes Sur Seine font du bien !!! C’est là que j’ai couru en me sentant le plus à l’aise comme à l’entraînement en prenant le temps de discuter, même si c’est un peu abusé !!!





A part pendant les courses, je n’ai pas l’occasion de courir longtemps et je me vois mal courir seul dans mon coin lors des sorties longues. Du coup, je vais m’entraîner pendant les courses officielles pour m’améliorer. Sans me mettre la pression, j’essaye de jouer le jeu. J’apprends toujours des choses pour la suite en rectifiant mes erreurs !!!





24h de Villennes Sur Seine : Enfant de la Lune et du Soleil











Il y avait un très beau soleil et j’avais le sourire dès le matin comme c’est souvent le cas pour l’entraînement !!!





Arrivé à la gare de Villennes Sur Seine vers 10h20, un gentil monsieur m’attendait à la sortie pour me conduire sur le lieu du départ de ces 24h. Dans la voiture, je lui ai raconté que j’étais là pour m’entraîner. Je n’avais nullement l’intention d’être régulier, mais que je ne partirai pas vite. Néanmoins, j’allais jouer un peu le jeu.





Dès que j’étais sur le lieu de la course, j’ai reconnu des têtes !!! Cela m’a fait plaisir de retrouver beaucoup de personnes que j’avais rencontrées au mois de décembre 2009.

Du coup, j’ai couru comme si j’étais chez moi en discutant !!!





Quand les 6 h et les 12h ont terminé, cela me rendait un peu triste parce que j’avais pris l’habitude de les entendre arriver grâce à leur part.





Une fois que toutes les concurrentes et concurrents ont été présentés par Jean Luc Garcia, le départ des ces 24h de Villennes Sur Seine pouvait être donné (11h30) J





Du départ à la 3ème heure de course







Je suis parti lentement (7’30’’ pour 1440 m) en prenant le temps de discuter et d’analyser le parcours.





Cela se passait tranquillement et j’étais content d’être là ! Malgré tout, je reconnais que c’était une grave erreur de ne pas prendre le temps de faire de la vitesse et de courir avec plus de puissance dans les jambes. Comme mon corps n’était pas habitué, je ne pouvais pas me permettre de commencer à 14 km/h au risque d’exploser. Il est urgent que je me consacre un peu à travailler la vitesse. Cela fait plus d’un an que j’ai dit cela, mais je remets cela à plus tard parce que j’enchaîne trop de course. Cela ne me laissent pas le temps de me poser.





Du 4ème à la 6ème heure de course







Les choses se passaient bien. Dommage qu’il faisait trop chaud, surtout à partir de 15h. Alors que je courais non stop, j’ai considérablement ralenti en me contentant de marcher sur la moitié du parcours pour éviter de ne pas trop me fatiguer. De toute façon, j’étais là pour m’entraîner! Mon but étant de faire ces 24h en entier sans douleur, j’ai préféré ralenti pour m’économiser.





Le fait de voir que les 6h avaient terminé, cela m’a un peu rendu triste parce que je pouvais discuter avec moins de personnes. Il était déjà vers 17h30.





Du 7ème à la 12ème heure de course








Je serai avec les 12h. Tout en continuant à marcher sur la première partie du parcours, je courais vite la deuxième moitié ! Du coup, j’étais encore très frais.





Je commençais à boire du Coca et de l’eau gazeuse. Comme je ne maîtrise pas trop le ravitaillement, j’ai sans doute bu trop. A chaque 3 tours, je prenais un verre de chaque.





Pour éviter de ne pas avoir faim, j’ai commencé à manger des sandwiches au jambon beurre. Ce n’est pas très nutritif, mais cela ne me donne pas mal au ventre ou envie de vomir.





Il a fallu que les 12h terminent leur course. Il était vers 23h30 et je me suis tout d’un coup retrouvé seul avec les 24h. Là, j’étais déjà moins motivé pour courir.





Du 13ème à la 18ème heure de course







Maintenant, je devais courir seul comme un grand. C’était la nuit et j’attendais cela avec impatience. Je voulais voir comment j’allais réagir la nuit. J’avoue que c’était la partie la plus reposante de ces 24h. Il n’y avait pas grand monde et je me sentais en harmonie avec moi-même !!!





Que c’était beau de jouer à cache-cache avec la Lune qui se déplaçait au fil des heures !!! C’était le premier quartier. Que dire de ce beau ciel sombre avec des étoiles !!! ???





A un moment, je pense que plus de la moitié des concurrents sur les 24h sont allés dormir. Comme j’étais là pour m’entraîner, il fallait que je reste les 24h éveillé. C’était curieux de me retrouver face à la Lune alors que j’aurais été au lit en temps normal. Que c’est étrange la vie ! La Lune était à la fois si proche et si loin de moi...





Pour avoir un peu de chaleur humaine, je suis resté au ravitaillement pour manger et boire.

Trop adorable les bénévoles !!!





Comme j’avais faim, j’ai mangé entre 00h30 et 5h00 du matin :

- 200 grammes de pâte au basilic

- de la soupe qui ne m’a pas fait du bien

- 200 grammes de nouilles

- du riz au poulet

- du blé





J’ai bu beaucoup de coca et de l’eau gazeuse !!! C’est fou tout ce que je consomme en courant ! Il va falloir que j’apprenne à moins boire et manger avant le mois d’août. Il y a du boulot !





De la 19ème à la 24ème heure de course








Vers 5h du matin,le jour se levait. Qu’il était magnifique le soleil ! Le chant des oiseaux m’émerveillait comme quand je cours le matin au Bois de Vincennes. C’était très reposant pour l’esprit.





Sans doute trop dans mon monde, j’avais cru voir qu’il ne restait que 3h30 de course. Je m’étais fait une fausse joie et cela m’avait démoralisé. Malheureusement, cela ne sert à rien de se forcer quand le cœur n’y est pas. Pendant pratiquement 3 h jusqu’à 11h du matin, j’ai marché à petit pas. Non pas parce que j’étais fatigué, mais uniquement parce que je n’avais pas envie de courir. Tout est dans la tête !





Sauf quand j’ai vraiment mal et que ma santé est en danger, je n’abandonne pas et je vais au bout de la course. Comme tout allait bien physiquement, je me devais d’arriver au bout des 24h de Villennes Sur Seine.





Comme à ma grande habitude, il se passe toujours quelque chose de fabuleux dès que je sais que c’est bientôt la fin. Cela reste un grand mystère !!!

La dernière heure de ces 24h de Villennes Sur Seine ont été la plus belle, surtout les 30 dernières minutes où je pétais le feu comme si de rien n’était. Alors que je traînais les pieds pour jouer la montre, je me suis remis à courir mieux qu'au début !!!





Les bénévoles, le public et les commentaires de Jean Luc m’avaient redonné envie de courir. Le sourire était revenu et j’ai pu finir en sprint.





Accompagné des 2 autres concurrents, nous avons survolé le dernier tour.





Ainsi s’achève mon entraînement pendant les 24h de Villennes Sur Seine.



Résultat de la course même si ce n’est qu’un détail :







Nombre de tour : 110

Nombre de km : 158,4

Classement général : 6 ème

Classement catégorie (Senior Homme) : 1er





Tout n’a pas été parfait. Je suis le premier à reconnaître que c’était une erreur de ma part d’avoir mis de côté la vitesse qui m’a fait beaucoup défaut. Tout est lié.





Cela dit, le contact des pieds avec le sol devient très souple. Possible que mes genoux soient devenus plus résistants. En tout cas, c’est super agréable de courir sans douleur. C’est probablement dû à l’entraînement où je me muscle naturellement !!!





Après avoir passé de très bons moments pendant les 24h de Villennes Sur Seine, les choses sérieuses vont commencer. Ici, il ne s’agira pas d’un entraînement et il faudra vraiment éviter de trop traîner au risque de le payer très cher avec les barrières horaires.





Mon vrai défi sportif est Le Grand Raid des Pyrénées (27-28 et 29 août 2010) : 160km avec 10 000 m D+! Ma retrouvaille avec la montagne laissera beaucoup des traces sur le plan mental et physique. Je suis déjà beaucoup moins souriant parce que je vais en baver. En m'entraînant, je pourrai sans doute reduire la diificulté...





Je ne garde pas particulièrement un très bon souvenir de mes séjours à la montagne ou de mon dernier ultra trail (juillet 2009) même si à l’époque j’étais allé les mains dans les poches en pensant qu’il n’y avait rien de difficile. Encore fallait-il que je prenne le temps de m’entraîner et pense à récupérer ! J'ai tendance à oublier les choses les plus basiques.









Les 24h de Villennes ont été un excellent entraînement dans une ambiance conviviale !!! Que du positif pour avancer ! C’est sûr que je reviendrai un jour sur les 24h de Villennes Sur Seine.










Remerciements et bravo :












Je remercie donc Jean Luc Garcia et Nadine Weiss de m’avoir permis de courir/marcher en prenant mon temps et l’esprit tranquille. Ce sont 2 personnes très adorables !!!





Bravo aux adorables bénévoles qui étaient là pour me donner à manger et à boire !!! Vos encouragements m’ont donné envie de courir les 3 derniers tours vite !! Fallait bien que je vous offre un finish explosif en faisant le boulot !!!





Je n’oublie pas non plus tous les concurrents du 6h, 12h et 24h avec qui j’ai beaucoup échangé. C’est bien de pouvoir discuter et cela permet de tuer le temps !!! Nous nous sommes encouragés mutuellement !!! Bon, excusez-moi de vous avoir embêtés avec mon prochain ultra trail (Le Grand Raid des Pyrénées) !!!

De l’autre côté, j’étais là pour m’entraîner en me lançant sur les 24h de Villennes Sur Seine et je voulais juste faire la distance du prochain ultra trail.









L’après course








Dès que je suis arrivé chez moi, j’ai dormi pendant des heures. Le lundi matin, je n’avais déjà plus de courbatures. De quoi être content car je pouvais prendre le départ de la première édition des 6H DE COSNE SUR LOIRE (58), samedi 29 mai 2010 !!!





Ainsi continuent les Aventures de Ronald Tintin ou de celui qui a trop de mal pour courir, mais essaye en faisant de son mieux !!!





Bien à vous et à bientôt





Ronald Tintin


Les aventures de l'écrivain coueur continuent en 2010 avec plus de plaisir !!!
http://www.ronaldtintin.com

  Profil  www  
Rwanito33
741    
 meneur
 Coureur

Rwanito33
  Posté : 31-05-2010 09:56

Heu juste en passant pour signaler qu'à 14km/h tu pulvérises le record du monde de 24h (303 km sur piste ou 290 sur route). Pour le reste ça fait une bonne préparation, mais il ne faut pas oublier de faire beaucoup de travail en côte maintenant.

  Profil  
Pascal75
3467     
 gniaqueur
 Coureur

Pascal75
  Posté : 31-05-2010 10:28

Bravo pour ta course.

Mais je crois que le premier senior est Vincent Decaudin

Message édité par : Pascal75 / 31-05-2010 10:34


  Profil  
tayral
6303     
 gniaqueur
 Coureur

tayral
  Posté : 31-05-2010 12:18

Hello,

Déjà félicitation pour ton 1er 24h, et une sacré performance !

En revanche, pour gagner en vitesse, il faut (à mon avis), faire des 10km, semis et marathons, et évidemment adapter son entrainement à ses courses.
En préparation ultra, je pense qu'il est inutile de faire de la vitesse. Par contre en préparation marathons, semi ou 10km, c'est indispensable.

J'ai un copain qui me disait qu'en préparation d'un semi, il faut 3 entrainements de fractionné par semaine au minimum, je n'aurais pas pensé a en faire autant.

Bonne récupération et bon courage pour ton prochain objectif, avec beaucoup plus de dénivelé cette fois ci !

  Profil  
marino
5239     
 gniaqueur
 Coureuse

marino
  Posté : 31-05-2010 13:46

bravo pour cette course de 24h
bonne récupération et bonne continuation pour ton prochain objectif

  Profil  
eric92
12422      
 propulseur
 Coureur

eric92
  Posté : 31-05-2010 19:26

Bravo pour ce 24 heures qui effectivement avec sa petite cote et son soleil a fait mal à tout le monde.


  Profil  www  
Sauter à :
HTML généré en: 0.2796 seconde(s)